CVC et basse consommation
CVC et basse consommation

Collection Construction durable

Rechercher dans cette publication


Points clés :

perméabilité à l’air

Perméabilité à l’air des bâtiments : points sensibles, défauts et vigilance

Enjeux

En construction neuve, l’étanchéité du bâti est l’une des grandes nouveautés imposées par la Réglementation thermique 2012, elle est également incontournable dans le cadre de l’obtention de plusieurs labels. L’habitat existant peut également être concerné, il existe par exemple un label BBC Effinergie rénovation. Deux voies sont possibles pour démontrer qu’un bâtiment neuf respecte bien les exigences réglementaires, soit réaliser une mesure d’étanchéité à l’air à la réception des travaux, soit mettre en place une démarche qualité agréée.

La perméabilité à l’air est représentée par le débit de fuite par m² de surface des parois déperditives (hors plancher bas) sous une dépression de 4 Pa (I4). Elle est exprimée en m3/h.m².

En  construction neuve, les valeurs de référence, pour obtenir le label BBC-Effinergie puis respecter la RT 2012 à partir du 1er janvier 2013, sont :

  • 0,6 m³/h.m² pour une maison individuelle
  • 1 m³/h.m² pour un immeuble collectif

Les défauts d’étanchéité entraînent des infiltrations d’air parasites qui peuvent représenter 10 à 20 % des déperditions, et par conséquent augmenter sensiblement les consommations de chauffage, en particulier dans les zones froides et ventées. Outre le renforcement de l’isolation thermique, la qualité de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment devient prépondérante, pour espérer atteindre ces nouvelles exigences réglementaires.