Gestion technique des immeubles en copropriété
Gestion technique des immeubles en copropriété

Collection Copropriété

Rechercher dans cette publication


Points clés :

Chauffage collectif gaz

Le chauffage collectif gaz dans une copropriété

Enjeux

Le chauffage au gaz est plébiscité de longue date, pour son confort et son prix de revient avantageux. C’est vrai pour le gaz de ville, beaucoup moins pour le propane. C’est là que la chaudière gaz à condensation devient particulièrement intéressante, car l’économie à la consommation permet de compenser en partie le surcoût du propane. De plus, la concurrence aidant, les fournisseurs de gaz propane font depuis quelque temps des efforts commerciaux importants, tant au niveau de l’installation de la cuve que des tarifs de location. Dans certaines configurations, le couple propane + chaudière gaz à condensation permet des coûts d’exploitation proches de ceux du fioul.

En construction neuve, la tendance est à l’individualisation du chauffage. Dans l’habitat existant, les installations de chauffage collectif restent majoritaires. Le chauffage collectif présente un certain nombre d’atouts. Ni chaudière ni ballon dans l’appartement, le chauffage et l’eau chaude collectifs, les aspects techniques, l’entretien, etc. sont gérés par des professionnels. Les tarifs de fourniture d’énergie peuvent être négociés avec les fournisseurs. Le changement d’énergie est possible dans certaines conditions.

Les frais d’investissements et d’entretien sont partagés entre les habitants. En revanche, le copropriétaire n’est pas maître de la conduite du chauffage. En cas d’installation mal conçue, de défauts d’entretien, de régulation ou d’équilibrages déficients, certains appartements peuvent être trop chauffés, alors que d’autres ne le sont pas assez. Cet état de fait est source d’inconfort et de gaspillages.

Ces limites étant posées, dans un contexte permanent de recherche d’économies d’énergie, les fabricants de chaudières ont fait ces dernières années des progrès importants, en termes de réduction des consommations, des pollutions, de la fiabilité et de la simplicité de maintenance. En chauffage gaz, la chaudière à condensation s’est banalisée, mais il ne faut pas oublier les chaudières à basse température qui conservent des atouts de simplicité et d’économie.

Enfin, malgré la suppression des crédits d’impôts, les spécialistes de la pompe à chaleur insistent aussi sur l’intérêt de la pompe à chaleur en relève d’une chaudière gaz, avec l’atout de coûts d’usage très réduits.